Un réseau pour l’étude des Services Ecosystémiques assurés par la BIOdiversité dans les Paysages Agricoles

> Accueil > Projets de recherche > Projets terminés

Projets terminés

SEBIOPAG-PHYTO (2014-2017)

Titre: Niveaux de régulation biologique et d’usage de pesticides le long d’un gradient de pratiques et de paysages

Coordinateur scientifique: UMR 1347 Agroécologie (Sandrine Petit) Partenaires (et personne contact): UMR BAGAP (Stéphanie Aviron) ; UMR DYNAFOR (Aude Vialatte) ; UMR IGEPP (Manuel Plantegenest) ; UR PSH (Pierre Franck), CEBC (Vincent Bretagnolle)

Les effets de la gestion parcellaire et du paysage sur le niveau de régulation biologique des bio-agresseurs sont encore peu documentés, souvent contexte-dépendants, trop généraux quant aux types de gestion parcellaire considérés (AB vs Conv) et apparaissent finalement contradictoires. Ces incertitudes expliquent que les agriculteurs ne mobilisent que peu ou pas la régulation naturelle dans leurs décisions de gestion. On peut émettre l’hypothèse qu’une réduction de l’utilisation de pesticides favorise l’expression de la régulation biologique naturelle, pour autant, ceci n’est pas établi et la relation sera probablement modulée par le contexte paysager des parcelles ainsi que par les pratiques alternatives à la lutte chimique mises œuvre par les agriculteurs. Notre ambition dans ce projet était de décrire la réponse générique du niveau de régulation biologique à la réduction de phytosanitaires en analysant une diversité de situations de production, de contextes paysagers mais aussi de types de culture étudiés et de proies.

Le projet SEBIOPAG-Phyto a analysé le potentiel de régulation biologique des bio-agresseurs dans le réseau SEBIOPAG, un ensemble de 100 parcelles de cultures annuelles et pérennes localisées dans 5 régions françaises. Les résultats collectés sur 3 années successives indiquent que la régulation biologique s’exprime mieux quand l’utilisation de pesticides décroit et quand le paysage agricole est plus diversifié. L’effet des systèmes de culture ainsi que celui des transformations des activités agricoles et des paysages sur les dernières décennies sont d’autres déterminants potentiels des niveaux de régulation biologiques.

Les principales productions du projet SEBIOPAG-Phyto sont :

  • une analyse critique et une validation de la méthode des proies sentinelles pour analyser les variations de niveaux de régulation biologique (Session 1, présentation de Ricci et al),
  • la mise évidence d’effets interactifs conditionnels entre gestion phytosanitaire parcellaire et contexte paysager sur la régulation qui suggère que la pression phytosanitaire va moduler le fonctionnement écologique de la parcelle et sa dépendance aux autres éléments du paysage,
  • La coexistence, au sein d’un même territoire géographique, d’unités fonctionnelles de paysage aux caractéristiques et dynamiques agro-écologiques différenciées qui pourrait expliquer une partie des variations de niveau de régulation observées au sein de chaque région,
  • Une mise au point bibliographique sur la façon dont les connaissances sur la régulation biologique sont ou peuvent être mobilisées pour l’action.

A lire en particulier: Ricci, B., Lavigne, C., Alignier, A., Aviron, S., Biju-Duval, L., Bouvier, J.C., Choisis, J.P., Franck, P., Joannon, A., Ladet, S., Mezerette, F., Plantegenest, M., Savary, G., Thomas, C., Vialatte, A., Petit, S., 2019. Local pesticide use intensity conditions landscape effects on biological pest control. Proc. R. Soc. B Biol. Sci. 286: 20182898

SEBIOPAG © 2013 - Tous droits réservés